Portes de Bretagne
Affiche conférence débat

Quelle présence médicale sur les territoires ruraux demain ?

Mis à jour le 16/07/2014

Les délégués du canton de Louvigné-du-Désert ont mis en place une réunion publique sur ce nouveau thème le 11 avril 2013. Suite à cette conférence un groupe de travail s'est créé. Il est animé par le Dr Patrick MORVAN, Médecin Conseil Chef de la MSA, avec l'Agence régionale de santé (ARS), l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) qui accompagne l'Association des professionnels de santé du canton afin d'aboutir à la mise en place d'une maison de santé. Retour sur la mise en place de cette action.

Prévenir la désertification médicale en zone rurale

La diminution du nombre de médecins généralistes est une préoccupation de plus en plus récurrente dans les communes rurales. Population vieillissante et difficultés de déplacement inhérentes aggravent ce constat. Sur le canton de Louvigné-du-Désert, un projet de maison de santé, porté par la Communauté de Communes, a interpellé les Délégués de la MSA.

« Nous nous sommes préoccupés de la question car nous avons appris que l'Agence Régionale de Santé (ARS), n'étant pas impliquée dans la réflexion et dans le financement, ne soutenait pas ce projet. » explique Philippe GUERIN, Président (3ème collège) du Comité cantonal de Louvigné-du-Désert.

« Nous avons donc décidé d'organiser une réunion publique et avons sollicité l'expertise de la MSA en la personne du Dr. Patrick MORVAN, Médecin Chef du Service du Contrôle Médical, qui nous a indiqué quels sont les interlocuteurs qui interviennent dans le cadre de la mise en place d'une maison de santé. Au vu des ses explications, nous avons été confortés dans le choix d'organiser cette action. Nous avions deux objectifs : informer la population locale sur l'avancement du projet et les difficultés rencontrées, et montrer à l'ARS la préoccupation bien réelle de la population locale sur la question. En d'autres termes, nous souhaitions que ce projet plutôt politique devienne un projet médical et, de fait, puisse être avalisé et financé par l'ARS. »

Les efforts de promotion de cette réunion par les Délégués au travers
notamment de la distribution d'affiches et de tracts ont été couronnés de succès car plus de 130 personnes y ont assisté parmi lesquelles les directeurs du centre hospitalier de Fougères et d'une maison de retraite du secteur, des professionnels de santé ainsi que des pharmaciens locaux.

« Les questions ont été nombreuses car autour de la MSA, nous avons fait intervenir un représentant de la communauté de communes, un représentant de l'ARS et un représentant des jeunes médecins de la faculté de médecine. A l'issue de la réunion, le Dr. Patrick MORVAN a proposé de prendre en charge la coordination des différents acteurs afin de se mettre autour de la table et parvenir à une issue positive pour la population du canton. Un an après cette réunion, les lignes ont bougé : la date de la pose de la première pierre de la maison de santé de Louvigné-du-Désert va être fixée prochainement et une rencontre avec des futurs médecins est organisée afin de les inciter à venir exercer sur le secteur. Au-delà de la présence souhaitée de nouveaux médecins généralistes, il est acquis que cette nouvelle structure accueillera dans un premier temps des infirmiers, des kinésithérapeutes et un orthophoniste. Nous suivons ce projet avec attention et sommes satisfaits, au sein du comité cantonal, d'avoir contribué à faire prendre conscience des difficultés rencontrées et d'avoir défendu notre territoire pour le bien de la population » déclare Philippe GUERIN.