Portes de Bretagne

Dispositif ARPIJ

Mis à jour le 25/09/2018

L’ARPIJ est un dispositif proposé par les services de l’Assurance Maladie, de la MSA, de la Sécurité sociale des indépendants, de l’ENIM et du Service Social Maritime pour une remobilisation vers l’emploi.

Action de Remobilisation Professionnelle en période d’Indemnités Journalières

L’ARPIJ propose une action collective de huit semaines avec périodes en entreprises suivant la situation et à titre exceptionnel cette action peut être proposée en individuel. Elle se déroule en accord avec le Service médical de l’Assurance maladie.

Un outil facilitant le retour au travail pour les assurés sociaux :

  •  en fin d’arrêt maladie ou accident du travail ou maladie professionnelle,
  •  avec risque d’inaptitude au métier ou au poste de travail sans possibilité de reclassement dans l’entreprise,
  •  ayant besoin d’aide et de soutien pour reconstruire un projet professionnel,
  •  titulaires d’un contrat de travail au moment de l’arrêt ou en activité pour les non-salariés des régimes MSA et ENIM.

L’ARPIJ permet d’anticiper la reprise d’un travail pendant la période d’arrêt pour :

  • établir un bilan personnel,
  • mettre en évidence les compétences,
  • évaluer le potentiel de formation,
  • valider une orientation professionnelle ou un nouveau projet professionnel (possibilité de stage en entreprise).

Les services sociaux Carsat, MSA et le Service Social Maritime

  •  interviennent en prenant en compte l’avis du médecin du travail, l’accord du médecin conseil et du médecin traitant,
  •  réalisent une évaluation globale et personnalisée,
  •  informent et aident dans l’organisation personnelle pour faciliter les démarches de reclassement,
  •  accompagnent les personnes concernées, les orientent et les mettent en relation avec les différents partenaires.
Les régimes de l’Assurance maladie et l’Agefiph travaillent en partenariat avec un organisme spécialisé dans la formation et l’orientation professionnelle.
Cet organisme :
- accompagne vers l’emploi, des personnes en situation de handicap,
- organise et anime l’action,
- assure le suivi jusqu’à concrétisation du projet.

La CPAM, la MSA et l’ENIM participent au financement de l’ARPIJ sur leur budget d’action sanitaire et sociale et assurent la continuité du versement des indemnités journalières pendant l’action.
L’Agefiph cofinance la prestation.